Procédés de fabrication des films vinyle

Pour obtenir un film vinyle, il existe 2 process différents selon ce que l’on désire en faire. Afin de faire le meilleur choix pour vos films vinyle selon les supports qui les accueilleront, il est important d’en connaître les différences.

Procédés de fabrication des films vinyle

La base des films vinyle

La plupart des films vinyle sont fabriqués à partir des mêmes matières premières. On utilise le polychlorure de vinyle (PVC), qui est par nature relativement rigide, auquel on ajoute divers ingrédients. Ceux-ci comprennent un plastifiant pour rendre le film plus souple, un pigment pour obtenir la couleur désirée, et des additifs pour aider à obtenir des propriétés spécifiques, telles que les absorbeurs d’UV qui améliorent la résistance aux rayons UV, des stabilisants thermiques, etc.

Ces matières premières peuvent être sélectionnées parmi une large gamme de niveaux de qualité. Bien entendu, pour une durabilité limitée, les matières premières les moins chères sont choisies.

2 procédés de fabrication des films vinyle pour des résultats différents

En-dehors de la nature des matières premières utilisées dans la fabrication, le procédé de fabrication et le type de plastifiant utilisés créent les principales différences des films vinyle. Ainsi, les films vinyle peuvent être fabriqués soit par calandrage, soit par coulage.

Chacun de ces procédés rend différentes qualités de films. Le coulage entraîne généralement une hausse de la qualité des films. La qualité du plastifiant utilisé pour rendre le film flexible influe aussi grandement sur ses propriétés. En général, pour des films adhésifs sensibles à la pression, un choix est fait entre les plastifiants polymères (meilleure qualité) ou monomères (plus économiques).

Nous n’entrerons pas dans cet article dans le détail des procédés de fabrication. Considérez toutefois que les films vinyle coulés sont très minces, de l’ordre de 2 millimètres. Cela leur procure une excellente conformabilité aux reliefs, et offrent une très bonne stabilité tridimensionnelle. On les utilise donc principalement pour le covering de véhicules, bateaux, trains, tramways… La durée de vie d’un film vinyle coulé s’échelonne entre 5 et 12 ans selon la façon dont il est traité.

Les films vinyle calandrés offrent différentes qualités et peuvent « travailler ». On les utilise donc davantage pour des applications qui ne nécessitent pas que le film soit étiré ou qu’il doive se conformer à des contours complexes. Ils peuvent être utilisés pour le marquage de sol, les graphiques muraux ou de vitres, les PLV ou encore des semi-covering. Leur durée de vie oscille généralement entre 1 et 7 ans.

 

Les commentaires sont fermés.

Nous utilisons des cookies sur notre site Web

S'il vous plaît confirmer, si vous acceptez nos cookies de suivi.Plus d'informations sur nos conditions d'utilisation.