Les secrets du design d’intérieur pour commerce

 

Lorsque l’on pose la question aux experts en agencement de commerce « quelle est l’une des plus courantes erreurs commises en matière de design d’intérieur pour commerce ? », tous sont unanimes : l’encombrement.

Les secrets du design d’intérieur pour commerce

 

Le shopping n’est pas seulement un acte d’achat

Si vous disposez de peu de place dans votre commerce, vous devez à tout prix essayer de ne pas l’encombrer. Si le magasin est encombré, il est difficile de voir ce qui est à vendre. Parfois, le visiteur qui vient pour la première fois peut être submergé par un large éventail de marchandises. Même si vous ne vendez que 50 articles, vous ne devez pas tous les montrer.

Le shopping est une expérience et pas seulement un acte d’achat. Si l’espace aide à augmenter l’expérience, les individus auront tendance à rester plus longtemps dans le magasin, à acheter davantage, et à revenir. On parle donc d’affaires à répétition.

Les ingrédients clés du design d’intérieur pour commerce

Le vocabulaire dans ce type de conception se résume à 3 mots : couleurs, matériaux, formes.

Une couleur vive attirera le client à l’intérieur du magasin. Les tons neutres véhiculent le calme et l’inertie. Les pastels transmettent le confort. Les couleurs foncées ou saturées impliquent la sophistication ou le raffinement.

Les deux ingrédients clés d’un magasin bien conçu sont les graphiques et l’éclairage. L’investissement dans de bons visuels et la signalétique est impératif pour communiquer au client qui il est et ce qu’il vend.

Le succès d’un bon éclairage réside dans le rendu réaliste des couleurs en accentuant la marchandise. Il est possible également de tamiser l’éclairage à l’entrée, ce qui permettra de contraster avec des niveaux d’éclairage plus élevés à l’intérieur du magasin, signalant inconsciemment qu’il y a quelque d’importance dans cet espace.

Améliorer la circulation

La pire des choses pour un client est d’entrer dans un magasin dont l’agencement ne permet pas de comprendre quelle est la marchandise à vendre et où elle se situe. Un exemple de mauvaise circulation dans un magasin serait des allées qui se terminent par une impasse.

Un exemple qui fonctionne bien est celui des librairies :

  • les livres rares sont sous verre (mettez vos articles les plus importants en vitrine)
  • les livres importants sont mis en évidence, en hauteur, le long des allées
  • il y a toujours une table avec des livres pour lesquels vous n’êtes pas venu, mais que vous regardez malgré tout

 

Les commentaires sont fermés.

Nous utilisons des cookies sur notre site Web

S'il vous plaît confirmer, si vous acceptez nos cookies de suivi.Plus d'informations sur nos conditions d'utilisation.